Quand aimer en Afrique on le paie avec la vie

Black Tomboys_Feminismo Negro_Mujeres que aman otras mujeres_Black Queer Lesbians_WLW_Lesbiennes africaines

El Ranchito, résidence de production d’artiste à Matadero, Centre d’Art Contemporain, Madrid. (2011-12).

Université Complutense University , Madrid. En colaboration avec Amnesty International (QueerAmnesty, Suisse), Rqtr et Merhaba. (2011).

Ce projet d’art public concerné les femmes d’Afrique subsaharienne, qu’elles soient lesbiennes ou non. Certaines  sont demandeuses d’asile,  d’autres sont migrantes, en exil ou d’autres encore sont déjà européennes. Quelques d’entre elles, proviennent de pays africains où être une femme qui en aime une autre, on le paye avec de sa vie. Par le meurtre ou le viol. Ce projet est mené en collaboration avec d’organisations espagnoles mais également  européennes comme Amnesty International, Merhaba, CEAR, Women’s Link Worldwide ou ILGA World. Il est également rendu possible grâce à la participation de femmes artistes, queer, féministes et noires comme la photographe sudafriquaine Zanele Muholi. Performances online et en direct, projections interactives sur de façades urbaines et séances Vjs en directe, entretiens, debats, …

Cliquez sur les photos pour agrandir / Téléchargez 13 images en .pdf

Le projet a continué la recherche lors d’un acte, fin 2010, avec la participation de certains demandeurs d’asile LGBTQ et plus spécifiquement a décrit la réalité actuelle en Afrique noire. Des activistes de Queeramnesty et d’Amnesty International Suisse sont intervenus, en collaboration avec Merhaba, association belge qui défend les droits des personnes LGBTQ du Maghreb, de l’Afrique et des pays arabes en général, et de RQTR, organisation activiste LGBTQ en collaboration avec ceux qui se sont présenté lors de la première séance du projet à l’Université Complutense de Madrid.