Toxic Lesbian depuis 2005 est un groupe anonyme, artistique et activiste et de composition variable de personnes, femmes, lesbiennes et tout autre qui réalisent des productions audiovisuelles du point de vue de genre et orientation sexuelle. Le modèle artistique de Toxic Lesbian inscrit, depuis le langage de l’art et par des canaux virtuels et en direct, des processus de création et de recherche au moyen de collaborations. Comme partie essentielle de ses propositions, des œuvres pouvant avoir un format commercial ne sont pas créées, mais des œuvres au format vulgarisable, copyleft. En ce sens, elle travaille depuis le concept de la performance et de l’art public et processuel les connexions de plus grande intensité avec l’art et les projets envisagés. Autour de ceux-ci, elle élabore le lien avec le langage visuel, depuis la vidéo création, et de là, la création de versions documentaires intégrant l’interaction de collectifs sociaux avec le projet et ses témoignages.